Loading

Les chaussures féminines : transition à égalité dans un monde peuplé par des hommes

Les femmes sont les sujets les plus sensibles aux charmes de la mode.

Si l’on parle de chaussures, en plus, la femme est par définition « Le sujet » auquel toute création de mode est pratiquement destinée, depuis le premier instant de sa conception abstraite.

Il n’y a presque pas de créateur qui ne pense pas aux femmes, en sélectionnant un tissu, une matière, un élément à mettre dans une chaussure.

Les chaussures, soient-elles des chaussures anglaises, marocaines ou italiennes – comme les chaussures Hogan pour femme – sont toutes pensées en ayant à l’esprit les nécessités et les goûts des femmes. Leur sensibilité, le transport par rapport à ces objets de culte, leurs habitudes, tics et tocs, sont tous pris en examen par l’équipe du créateur de chaussures.

Une panoplie de chaussures, pour une femme qui veut tout

Les femmes vouent un véritable amour à cet objet transitionnel.

Les chaussures aident les femmes à sortir de chez elles, à rencontrer les autres, à se faire de la place dans le milieu professionnel et à assurer leurs fonctions de mères de famille.

Les femmes prennent un soin particulier de leurs pieds, comme si elles leur étaient reconnaissantes des services rendus. A la différence des hommes, filles et femmes sont très sélectives, en matière de chaussures. Trois aspects sont essentiels : esthétique, fonctionnel, formel.

Les femmes portent plusieurs tenues différentes en semaine et même en journée. Elles se doivent de posséder au moins trois types de chaussures : ballerine /décolleté ; bottines/bottes ; sneakers/baskets. Une femme sans ces trois modèles de chaussures Hogan ou autre est comme une femme sans brosse à dent !

Cela dit, il est également fréquent de voir une fille ne porter que des ballerines ou des sneakers femme. N’empêche que leurs placards regorgent de chaussures de toute sorte. Car, à la différence des hommes, les femmes essayent, achètent, tentent de porter toute nouveauté, même pour, ensuite, donner « congé » à ces objets.

Voilà pourquoi il y a des chaussures Hogan, des chaussures de sport, des chaussures trop petites et des chaussures trop larges qui squattent les placards ! Elle peut même décider, pour une soirée, de faire un grand sacrifice, en portant des chaussures qui ne sont pas trop à sa pointure !

Faire preuve de sens pratique en privilégiant ses sneakers femme

Parmi les évaluations des conduites des femmes à propos de leurs chaussures, on cite souvent ces éléments : volubilité, caprice, indécision, assurance.

Les théories se multiplient, pour associer l’excès ou le manque de chacune de ces variables, lorsqu’une femme achète trop de chaussures ou s’en abstient (cas rarissime) ; lorsqu’elle ne possède qu’un même modèle de chaussures ; lorsque elle ne porte que des super-talons, ou zéro talons… Bref : il y a des tentatives d’interprétation pour tout.

Actuellement, et déjà depuis plusieurs années, les femmes sont toujours plus nombreuses à faire preuve de sens pratique en plus du gout esthétique qui les distingue. Elles achètent et portent fidèlement les sneakers femme. Cette cristallisation sur les modèles de baskets femme se doit à l’offre exceptionnelle que le marché met en avant. Les chaussures Hogan et bien d’autres marques proposent des modèles versatiles.

Une femme qui travaille, termine ses études, a des enfants doit être bien habillée. Tout doit être assorti ! Couleurs, motifs décoratifs des chaussures – soient elles en cuir, en tissu, en suède – doivent assurer le style. La forme de la chaussure, la hauteur choisie pour interagir avec le reste du monde doivent relever d’un certain réalisme. Une semelle trop épaisse et blanche pourrait déprécier les qualités d’une fille mince, tout étant le meilleur choix pour une morphologie moins délicate, etc…

Chaque univers féminin a ses propres contraintes : physiques, physiologiques (pensons aux problèmes posturaux) ; psychologiques ; professionnelles…

Une paire de sneakers femme, surtout s’il s’agit de chaussures Hogan, peut constituer la solution hybride que chacun recherche à l’ère actuelle : pour une voiture, pour une habitation, pour son style vestimentaire. Cela parce que les maisons de chaussures, aujourd’hui, savent bien mettre en avant la nécessité des mixages ! Finies les chaussures exclusivement destinées à la ville ; celles pour le temps libre ; celles pour le boulot. La femme, aujourd’hui, doit surtout gagner du temps. C’est pourquoi, même en minirobe et veste de tailleur, elle peut choisir de porter des baskets, si celles-ci sont bien décorées et cousues.

Leave a Reply