Loading

Comment financer un tour du monde juste après ses études ?

La fin des études marque bien souvent l’entrée dans le monde du travail. Cependant, c’est aussi un moment et une occasion uniques de profiter de sa liberté. Avant, les études empêchent de réaliser certains projets, après, les obligations professionnelles et financières se multiplient. La fin des études est donc le moment idéal pour faire le tour du monde. Oui, mais comment le financer ?

Emprunter de l’argent

La question du financement d’un tour du monde dépend évidemment de la durée de ce tour du monde. Il est généralement estimé que voyager à travers le monde coûte en moyenne 1 500 € par mois. Bien sûr, il est possible de dépenser moins et il est possible de dépenser beaucoup plus. En prenant en compte ce montant, il est généralement nécessaire d’emprunter un peu d’argent.

Le problème, c’est que n’étant plus étudiant et pas encore salarié, il devient compliqué de trouver un prêt adapté. En plus, beaucoup d’étudiants se sont déjà endettés pour payer leur école. Heureusement, il existe des solutions de prêt personnel sans justificatif de salaire qui sont totalement adaptées à ce genre de projet.

Travailler pendant son voyage

L’avantage d’un voyage autour du monde après ses études, c’est qu’il sera souvent perçu très positivement par les entreprises qui recevront un candidat au retour de son voyage. Néanmoins, cela sera encore mieux perçu si le voyage est fait avec l’objectif de découvrir certains milieux et réalités professionnels. Ainsi, travailler pendant son voyage est une bonne opportunité de payer les frais du voyage, mais aussi de gagner en expérience.

Les opportunités dans le domaine ne manquent pas et une bonne maîtrise de l’anglais suffit souvent à décrocher un travail dans des milieux variés. Que ce soit un travail difficile dans une ferme ou une simple activité de guide touristique pendant un mois dans une capitale à l’autre bout du monde, de telles expériences aideront le futur candidat à développer de l’autonomie et des capacités de travail variées.

Sponsors et blog de voyage

Cette dernière solution de financement est sans doute la plus difficile à mettre en place, mais également l’une des plus confortables. Elle consiste simplement à raconter ses aventures à travers le monde sur un blog. Cela permet de gagner un peu d’argent avec le blog s’il devient un peu populaire, mais aussi de trouver des marques qui vous sponsoriseront pour profiter de l’exposition que vous leur offrez.

Pour cela, il ne faut pas oublier d’ouvrir des comptes sur les différents réseaux sociaux, notamment Instagram, pour transformer ce voyage en véritable publicité pour les fantasmes de liberté. Il est également important de démarrer ce blog à l’avance pour qu’il gagne en visibilité avant le départ. Ainsi, une série d’articles sur les préparatifs peut être un bon départ.

 

Leave a Reply